Revenir au début

Qu’est-ce que la rétro-conception - rétro-ingénierie ?

Qu'est-ce que la rétro-conception - rétro-ingénierie ?

La rétro-ingénierie est souvent définie comme l’action de traduire les données techniques d’un produit dans un langage qui va permettre de le comprendre afin de le transformer ou le reproduire. C’est une méthodologie qui est savamment mise en place par toutes les industries. Le but de ce processus est de comprendre comment un objet a été pensé et construit.

La rétro-ingénierie devient de plus en plus populaire car couplée à l’impression 3D elle permet de reproduire des objets rapidement et à faible coût.


Dans cet article nous allons voir les étapes de la rétro-conception telle que nous la pratiquons chez Cloud-Forge. Cela vous permettra de comprendre comment vos projets sont réalisés en regardant l’envers du décor.

3D

Les étapes de la rétro-ingénierie

La reproduction d'éléments unitaires est vital

Les différentes phases de travail

Le processus de rétro-conception passe souvent par les même phases. Il peut varier avec les outils qu’on utilise, mais les grandes lignes restent les mêmes :

  1. On amalgame de l’information : Il existe différentes méthodes. L’une des plus commune est l’utilisation d’un scanner 3D. Pour les objets plus simples, on peut tout à fait prendre des mesures ou des photos.
  2. Le post-traitement : Quand on utilise un scanner 3D, les données qu’on obtient en sortie sont loin d’être exploitables en l’état. Il s’agit d’un nuage de points ou d’une surface de polygones qu’il faudra dégrossir et nettoyer, afin de les rendre exploitables en conception.
  3. La conception : Il y a à cette étape des actions qui seront dépendantes de l’objectif que l’on s’est donné au départ (reproduction à l’identique, modifications, améliorations, contrôle qualité ?). Le dénominateur commun sera d’avoir un modèle numérique dans un format exploitable par des logiciels de conception assistée par ordinateur ou CAO.

Explorons plus en détails ces différentes étapes.

Etape 1 : Obtenir de l’information

Quand l’objectif, est de définir l’enveloppe géométrique d’un objet d’une façon précise, rien ne peut battre un scanner 3D. Le scanner va scruter l’extérieur de l’objet dans ses moindres détails et va pouvoir précisément en générer une version digitale.

Certains scanner peuvent capturer la texture et les couleurs.

Etape 2 : Le post-traitement

Utiliser un bon scanner c’est déjà bien, mais c’est loin d’être suffisant. Une fois qu’on a obtenu suffisamment de données géométriques sous forme de nuage de points ou de surface polygonales, il y a du ménage à faire. On doit parfois combler les déchirures sur les surfaces, aplanir, corriger, réparer… C’est une étape souvent chronophage sur les objets complexes. On peut si l’on souhaite imprimer l’objet à cette étape. Car les fichiers en impression 3D utilisent une géométrie basique sous forme de surface (mesh). Mais en rétro conception c’est un passage obligé avant la partie la plus complexe et la plus intéressante.

Etape 3 : La conception

Quand la surface géométrique est satisfaisante, on peut commencer la conception. Il va s’agir de convertir une surface de polygones en une série d’objets techniques assemblés les uns aux autres pour donner vie à notre vision.

Etape finale : La production

La conception est achevée, les dimensions sont validées, quel plaisir d’imprimer le premier prototype.

Voir notre service d'impression 3D

Vous avez un projet nécessitant de la rétro-conception ?

Contactez-nous

Rejoignez-nous sur notre page Facebook.